Brunelle Sport MONT SAINTE-ANNE
transport gratuit 75$ et plus
Tout pour courir dehors en hiver et bien profiter de vos randonnées

Tout pour courir dehors en hiver et bien profiter de vos randonnées

Chaque saison est belle à sa façon. Pour les amateurs de course et de randonnées, pratiquer ses activités à l’extérieur est une belle façon de reconnecter avec la nature tout en profitant des bienfaits de la course. Malheureusement, bien des gens prennent congé pendant la saison hivernale en raison du froid et du risque de blessures.

Pourtant, il y a tant de bonnes raisons de poursuivre toute l’année ! Si vous souhaitez braver le froid et continuer à courir tout au long de la saison hivernale, voici notre guide complet sur la course hivernale. De plus, notre guide vous aidera à bien vous préparer lors de vos randonnées cet hiver.

Les avantages de courir en hiver

Bien sûr, vous pourriez faire comme bien d’autres et vous en tenir à l’entraînement intérieur pour garder la forme en attendant le printemps. Toutefois, vous passeriez à côté d’un grand nombre de bienfaits !

D’abord, si vous êtes un coureur habitué, vous savez que la course sur un tapis ne vaut pas l’entraînement complet que vous offre la course sur le sol. La propulsion demandée exige davantage d’efforts de vos muscles, qui vous le rendent bien !

Courir en hiver exige encore plus d’énergie, étant donné qu’il faut également se réchauffer. Bénéfique pour ceux qui souhaitent se dépenser, idéal pour ceux qui espèrent perdre du poids ! Non, ce n’est pas un mythe : la dépense calorique est définitivement plus élevée lorsqu’il fait froid.

Un couple pratiquant le jogging en hiver dans les montagnes.
vue latérale d'un homme pratiquant le jogging en hiver en nature.

Même si la perte de de quelques kilos n’est pas votre objectif, courir dehors l’hiver demeure particulièrement gratifiant, car vous gagnez en renforcement musculaire et en performances.

Un autre bénéfice que ne pourra jamais vous apporter la salle d’entraînement : l’apport en vitamine D. Même un court jogging l’hiver est suffisant pour faire le plein de cette vitamine essentielle à la santé osseuse, entre autres vertus.

Non, courir dehors l’hiver ne vous rendra pas malade ; en règle générale, c’est même l’inverse ! Selon plusieurs études, votre système immunitaire se trouverait renforcé par le froid en raison de la hausse du niveau d’adrénaline. Votre corps est ainsi mieux armé pour faire face aux divers virus qui nous frappent durant la saison !

Que vous choisissiez la course intérieure ou extérieure, la sécrétion d’endorphines fait évidemment partie des nombreux bénéfices que vous tirerez de l’exercice physique. Si vous êtes sujet aux dépressions saisonnières, voilà de quoi vous encourager à poursuivre la course : les endorphines permettent de lutter contre la dépression.

La sécurité avant tout

Courir dehors l’hiver comporte évidemment davantage de risques. En revanche, si vous êtes bien préparé, cet entraînement peut être aussi sécuritaire que la course estivale.

Le premier risque auquel on peut penser concerne la chute : qui n’a pas déjà perdu l’équilibre sur une plaque de glace imprévue ? En adoptant une technique de course adaptée, il est possible de limiter ce risque ; nous y reviendrons.

Un homme pratiquant le jogging en hiver sur une terre glacée
Homme âgé pratiquant le jogging dans le froid en hiver

Nous avons dit que courir l’hiver ne vous rendra généralement pas malade. Cela est vrai à une condition : celle d’être à l’écoute de son corps. Vous l’aurez compris, il est possible de souffrir d’hypothermie en courant par grand froid. Si tel est le cas, le bon réflexe sera d’arrêter la course, de mettre des vêtements secs, et de se réchauffer.

Comment reconnaître l’hypothermie ? Cette dernière se manifeste par des frissons, une sensation de froid aux extrémités et un sentiment de fatigue ou de faiblesse. Une incoordination et une forte envie d’uriner peuvent aussi faire partie des symptômes.

Évidemment bien s’habiller est important pour prévenir l’hypothermie, mais c’est aussi l’hydratation qui fera une différence ! En effet, boire de l’eau est essentiel à la thermorégulation ; or, nous avons tendance à moins ressentir la soif lorsqu’il fait froid. Assurez-vous de boire de l’eau avant la course et de continuer d’en boire de petites quantités tout au long de votre parcours.

Les engelures sont un autre risque fréquent lorsque l’on sort l’hiver et qu’on néglige de bien couvrir tous les bouts de peau. Généralement bénignes, elles se manifestent par l’apparition de plaques blanches, de sensation de picotements, d’une perte de sensibilité ou, au contraire, une impression de froid intense. C’est le signal que vous avez probablement une engelure.

Comme pour l’hypothermie, il faut alors vous mettre au chaud, mais surtout appliquer de la chaleur sur la zone touchée, en utilisant, par exemple, l’eau tiède.

Enfin, il est recommandé pour certaines personnes de consulter un médecin avant de se mettre à la course hivernale: c’est le cas de ceux qui souffrent de problèmes cardiaques ou respiratoires, comme l’asthme.

Puisque le froid rend la course plus exigeante en matière de respiration et d’efforts physiques, un professionnel de la santé pourra émettre des recommandations personnalisées en fonction de votre état de santé. De façon générale, visez une intensité réduite comparée à vos habitudes en saison estivale.

Courir l’hiver au Québec nécessite certes de la préparation, mais le jeu en vaut la chandelle. Portez attention aux alertes météo, comme les grands froids ou les risques de verglas, et n’hésitez pas à modifier votre programme d’entraînement en conséquence. Dans tous les cas, misez sur la sécurité !

Comment s’habiller pour courir dehors l’hiver

Entre le froid et les changements de surface, il va de soi que vous ne pouvez pas vous habiller de la même façon en hiver qu’en été ou même qu’au printemps et en automne. Que ce soit pour des raisons de confort ou de sécurité, il convient de bien s’équiper. Voici comment s’habiller pour courir l’hiver.

Des chaussures adhérentes

La neige et la glace font partie des paysages québécois en hiver. Par conséquent, il faut s’assurer de porter les bonnes chaussures pour courir l’hiver.

Bien sûr, la technique de course est importante pour éviter les pertes d’équilibre ; en revanche, cela ne vaut pas grand-chose si vos souliers ne cessent de glisser. L’adhérence est un facteur important à considérer lors de l’achat de souliers de course pour l’hiver.

Vous pouvez vous doter de chaussures à crampons ou y en ajouter quoique cette dernière option soit moins recommandable si vous courez sur l’asphalte ou le ciment.

Évidemment, vous voulez éviter d’avoir les pieds mouillés par la neige en optant pour des chaussures imperméables. Mieux encore, un revêtement imper-respirant vous assurera un confort accru. Découvrez nos sous-vêtements de sport pour femme et nos sous-vêtements pour homme.

Pensez au système multicouche

Pour quelqu’un qui n’a jamais couru l’hiver, cela peut sembler un véritable casse-tête : des vêtements trop légers vous donneront froid, tandis que des vêtements trop chauds vous feront nager dans votre sueur. Le système multicouche est la solution idéale pour garder une température corporelle adéquate et éviter l’hypothermie.

Couche de base

La première couche est celle qui vous garde au sec. Il faut donc choisir un vêtement qui permet d’évacuer l’humidité ; des matières comme le polypropylène, le polyester ou la laine mérinos sont idéaux pour cela. Favorisez un vêtement bien ajusté, prêt du corps et respirant.

Couche intermédiaire

La deuxième couche est celle qui vous isole du froid ; et peut varier en fonction de la température. La laine, comme la laine de mérinos, ou une étoffe synthétique peuvent faire l’affaire. Vous avez largement le choix du vêtement : la seule condition est qu’il vous garde au chaud et n’entrave pas vos mouvements.

Couche extérieure (manteau)

Enfin, la troisième couche est celle qui vous protège contre les intempéries, qu’il s’agisse du vent, de la neige ou de la pluie froide. Évitez d’utiliser votre manteau d’hiver habituel : la course augmente votre température corporelle et ce manteau ne fera que bloquera l’évacuation d’humidité !

Préférez un manteau léger comme un coupe-vent ou un manteau imper-respirant. Assurez-vous qu’il soit muni de fentes pour les pouces, fort pratique pour empêcher le manteau de bouger durant l’activité. Des poches et un capuchon à cordon sont aussi des éléments essentiels. Découvrez nos sous-vêtements de sport pour femme et nos sous-vêtements pour homme.

vue arrière éloignée d'une femme pratiquant le jogging en hiver sous un brouillard en forêt

Soyez tout équipé pour l’hiver

Dès le début de l’automne, le mercure descend rapidement pour laisser place à la saison d’hiver. Que vous souhaitiez courir en hiver ou pratiquer tout autre sport de saison, vous pouvez compter sur Brunelle pour vous fournir des vêtements et accessoires adéquats de qualité. 

En ligne ou en boutique au pied du Mont Sainte-Anne, trouvez des produits de marques réputées et profitez de conseils sur mesure au besoin. L’équipe Brunelle Sport, des professionnels passionnés !